S'identifier      S'inscrire    visiteurs jour : 13     Total clics   :   987717

Arlette


 





 Coucou et merci Merci            




 
Raphaëlle Robert


 
Clics 926

 

Français, cours d'orthographe : Ah! Les participes passés...

Merci à l'office québécois de la langue française

 

 

Source :Office québecois de la langue française

 

Test d'utilisation des ifram : 

Tout savoir sur les réacteurs nucléaire

 

 

 

 

Voici les réponses à ne lire qu'après avoir fait le teste évidement gros malins ;-)

 

Étant donné les circonstances, je ne te tordrai pas le cou.

Les explications

En tête de phrase, étant donné fonctionne comme une préposition et est invariable.

Elle se les est enfin pardonnées, ses erreurs.

Ce participe passé (du verbe pronominal se pardonner) s'accorde en genre et en nombre avec le complément direct placé avant : le pronom les, mis pour ses erreurs, est féminin pluriel.

Ces détails vous avaient-ils échappé Lucie?

Ce participe passé avec avoir est invariable : il n'y a pas de complément direct. Ces détails ont échappé à quelqu'un.

Elle s'est coupé les ongles.

Ce participe passé (du verbe pronominal se couper) est invariable : le complément direct (les ongles) est placé après. Elle a coupé les ongles à elle-même.

Arrivée à Paris, Annick se reposera...

Ce participe passé reçoit le genre et le nombre du mot avec lequel il est en relation : Annick (féminin singulier). Annick sera arrivée à Paris.

Les accidents se sont succédé à un rythme fou.

Ce participe passé (du verbe pronominal se succéder) est invariable : remplacer mentalement être par avoir révèle le sens de la phrase, mais il n'y a pas de complément direct : les accidents ont succédé les uns aux autres.

Quelle panique cela avait semée!

Ce participe passé avec avoir s'accorde en genre et en nombre avec le complément direct placé avant : Quelle panique (féminin singulier). Cette phrase de type exclamatif vient de la phrase de base CELA AVAIT SEMÉ TOUTE UNE PANIQUE.

Marie s'est vite doutée de mon amour pour elle.

Ce participe passé (du verbe pronominal se douter) s'accorde en genre et en nombre avec le sujet : Marie (féminin singulier). Dans une telle phrase, qui signifie « Marie a vite compris que je l'aimais », on ne peut pas remplacer mentalement être

Combien de pétards as-tu achetés?

Ce participe passé avec avoir s'accorde en genre et en nombre avec le complément direct placé avant : Combien de pétards (masculin pluriel). Cette phrase de type interrogatif vient de la phrase de base TU AS ACHETÉ DES PÉTARDS.

Excepté ma mère, tous étaient ivres. 

Excepté (tout comme vu, attendu, y compris, mis à part et passé) est invariable quand il se trouve à la gauche du nom avec lequel il est en relation.

(mais : Ma mère exceptée tous étaient ivres (sacrée langue française ;-)

C'est elle qu'il a chatouillée.

Ce participe passé avec avoir s'accorde en genre et en nombre avec le complément direct placé avant : elle (féminin singulier). C'est... que, dans cette phrase, est une simple tournure emphatique au sein de laquelle que n'est pas considéré comme un pronom relatif.

Étant abîmée, cette paire de ciseaux ne vaut plus rien.

Ce participe passé avec être s'accorde en genre et en nombre avec le noyau (paire, féminin singulier) d'un groupe nominal sujet sous-entendu. Cette paire de ciseaux est abîmée.

 

Les participe-passés

Vos messages sont modérés.   Les visiteurs non inscrits ont leur pseudo préfixé par x_.   Merci de respecter la loi et les personnes.

Votre message -->

Classement
par date
croissante.
décroissante.
Vous
inaugurez
ce forum,
félicitations.
Pseudo     Le 24-7-2019.   Titre  

 

Total des visiteurs  :    498752   dont aujourd'hui :   13    En ligne actuellement :  3      Total des clics   987717