S'identifier      S'inscrire    visiteurs jour : 15     Total clics   :   987763

Arlette


 





 Coucou et merci Merci            




 
Raphaëlle Robert


 
Clics 277

 

La neige

 

 

flocons de neige Snowflakes photographiés par Wilson Bentley

Cristaux de neige photographiés par Wilson Bentley (1865-1931)

La neige est une forme de précipitation constituée de glace cristallisée et agglomérée en flocons.

 

Les flocons sont composés de petites particules, ils peuvent être très légers ou très denses. La neige se forme généralement par la condensation de la vapeur d'eau dans les hautes couches de l'atmosphère et tombe ensuite plus ou moins vite à terre selon sa structure et donc sa densité.

 

Des études ont montré que certaines bactéries (dites glaçogènes) jouent un rôle important dans la formation des cristaux de glace ou de neige.

 

Kepler, celui qui découvrit les orbites elliptiques des planètes et calcula leurs trajectoires prémâchant ainsi le travail de Newton, fut l’un des premiers scientifiques à s’intéresser à la formation des flocons. Il rédige en 1611 un traité, L’Étrenne ou la neige sexangulaire.

 

Dans un nuage très froid, la vapeur d’eau se condense directement en cristaux de glace sur des particules en suspension (poussières, fumée…). S'ils ne rencontrent que des couches d’air de température inférieure à 0 °C pendant leur chute, les cristaux s’agglutinent et se combinent pour former des flocons de plus en plus larges.

 

Paysage enneigé au col de Shipka en Bulgarie.

Paysage enneigé au col de Shipka en Bulgarie.

 

L’assemblage de ces cristaux dépend essentiellement des températures. La seule caractéristique commune à tous les cristaux est la structure hexagonale. Elle provient d’une minimisation de l’énergie potentielle chimique du cristal. La forme des cristaux varie en fonction de la température, mais aussi du degré d’humidité :

 

de 0 à -4 °C : minces plaquettes hexagonales ;

de -4 à -6 °C : aiguilles ;

de -6 à -10 °C : colonnes creuses ;

de -10 à -12 °C : cristaux à six pointes longues ;

de -12 à -16 °C : dendrites filiformes.

 

La densité de la neige fraîchement tombée est très variable. Cette variation dépend du type de cristaux favorisés par la température dans la couche où la neige se forme, et du vent qui est un facteur limitant leur croissance.

 

De plus, la température de l'atmosphère variant avec l'altitude, on a généralement une variété de types de flocons.

 

Finalement, la friction près du sol par le déplacement dû au vent va briser certains cristaux et ainsi modifier le rapport entre la masse des flocons et l'air contenu dans la congère.

 

Selon le profil de température que doit parcourir le flocon entre sa formation et son arrivée au sol, on aura un ou des types de cristaux favorisés. Lorsque le profil est assez chaud et humide, on aura formation de gros flocons qui emprisonnent peu d'air et donne de la neige très dense.

 

Les statistiques donnent une moyenne de 110 kg par mètre cube au lieyu de 1000 kg pour le même  mètre cube d'eau soit un rapport de 1 à 10.  Ce rapport varie entre 1 à 3 (température très élevée) et 1 à 30 (temps très froid)

 

Rôle protecteur de la neige

La neige est un excellent isolant, car elle renferme une grande quantité d'air. Par sa présence, les écarts de température sont diminués et le sol gèle moins en profondeur. Souris et campagnols vivent dans l'espace subnival sombre et tranquille, se déplaçant sans cesse dans un réseau de tunnels et grignotant les tiges des plantes. De même, la végétation couverte de neige est protégée des fortes gelées.

 

Neiges éternelles

 

Quand la couverture neigeuse ne parvient pas à fondre totalement à la saison chaude, on parle de neiges éternelles. Cette neige s'installe à des altitudes très variables en fonction de la situation géographique, de zéro à plus de 5 000 m. Cette situation existe sur la plupart des hauts sommets et près des pôles. Tassées et fondant partiellement, ces neiges se transforment en névés puis en glaciers.

 

 

 

Expressions avec le mot neige :

« blanc comme neige », au sens propre (couleur) ou figuré (innocence).

« cheveux de neige », cheveux blancs.

« fondre comme neige au soleil », disparaître rapidement.

« les neiges d'antan », celles de l'an passé, donc une chose oubliée.

 

La neige carbonique est une analogie de forme et d'aspect du gaz carbonique (dioxyde de carbone CO2)refroidi à basse température sous forme solide.

 

Les œufs à la neige sont des blancs d'œufs battus et pochés, servis avec une crème.

La neige désigne aussi  la cocaïne. (en argot)

 

 

Nous finirons avec Blanche-Neige  un personnage des contes des frères Grimm repris par Walt Disney.

 

 

Source Wikipédia l'encyclopédie libre

 



La neige

Vos messages sont modérés.   Les visiteurs non inscrits ont leur pseudo préfixé par x_.   Merci de respecter la loi et les personnes.

Votre message -->

Classement
par date
croissante.
décroissante.
Vous
inaugurez
ce forum,
félicitations.
Pseudo     Le 24-7-2019.   Titre  

 

Total des visiteurs  :    498754   dont aujourd'hui :   15    En ligne actuellement :  1      Total des clics   987763