S'identifier      S'inscrire    visiteurs jour : 13     Total clics   :   1002126

Arlette


 





 Coucou et merci Merci            




 
Raphaëlle Robert


 
Clics 265

11 novembre 2008      

Requiem de Wolfgang Amadeus MOZART

Pour le quatre-vingt-dixième anniversaire de la fin de cette immense boucherie que fut la "Grande guerre", la guerre de 1914-1918. N'oublions pas  ces hommes tombés sur le "champ d'honneur" qui ont eu l'immense tort de naître au mauvais moment et au mauvais endroit.  Inspiré par une question de Yahoo Q/R

 

Les extraits de ce requiem leurs sont dédiés.

 

Requiem en ré mineur, K 626, WA MOZART.
Marie Mc Laughin (soprano I), Maria EWING (soprano II), Jerry HADLEY (ténor), Cornélius HAPTMANN (basse). Choeurs et orchestre de la Radio bavaroise. Léonard BERNSTEIN.

 

Requiem en ré mineur, K 626.
Marie Mc Laughin (soprano I),

Maria EWING (soprano II),

Jerry HADLEY (ténor),

Cornélius HAPTMANN (basse).

Choeurs et orchestre de la Radio bavaroise.

Léonard BERNSTEIN.
 

 

I. Introitus.

   1 Requiem

II.

   2 Kyrie

III. Séquence.

   3 Dies irae:

   4 Tuba mirum:

 

 

 

   5 Rex tremendae

   6 Recordare

   7 Confutatis:

   8 Lacrimosa

 

 IV. Offertorium. Offertoire.

   9 Domine Jesu

  10 Hostias

V. Sanctus

  11 Santus

VI. Benedictus.

  12 Benedictus

VII. Agnus Dei.

  13 Agnus Dei

VIII. Communio.

  14 Communion

 

 

 

  

1 Introitus

 

3 Dies irae (jour de colère)

 

5 Rex tremendae

 

7 Confutatis

 

 

 

 

Wolfgang Amadeus Mozart

Né à Salzbourg, principauté du Saint-Empire romain germanique, le 27 janvier 1756, mort à Vienne le 5 décembre 1791 à 35 ans
Mozart est le fils d’un compositeur et grand pédagogue allemand, Léopold Mozart (1719 - 1787), vice-maître de chapelle à la cour du prince-archevêque de Salzbourg, et de son épouse Anna Maria Pertl (1720 - 1778).

Wolfgang est le septième enfant du couple. (Dont 5  sont morts en bas âge) mais n’a qu’une grande sœur vivante :  Maria Anna (surnommée « Nannerl).
Il est baptisé Joannes Chrysost[omus] Wolfgangus Theophilus.


Theophilus signifiant « aimé de Dieu » a des équivalents allemand (Gottlieb), italien (Amedeo) et latin (Amadeus).

 

Mozart révèle des dons prodigieux pour la musique dès trois ans : il a l’oreille absolue et certainement une mémoire eidétique (à quatorze ans, il aurait parfaitement retranscrit le Miserere de Gregorio Allegri, morceau qui dure environ 15 minutes, en ne l’écoutant qu’une seule fois). Ses facultés déconcertent son entourage, et incitent son père à lui apprendre le clavecin dès sa cinquième année. Le jeune Mozart apprend par la suite le violon, l’orgue et la composition. Il sait déchiffrer une partition et jouer en mesure avant même de savoir lire, écrire ou compter. À l’âge de six ans 1762, il compose ses premières œuvres.


Mozart laisse une œuvre importante (626 œuvres sont répertoriées dans le Catalogue Koechel) qui embrasse tous les genres musicaux de son époque. Selon le témoignage de ses contemporains, il était, au piano comme au violon, un virtuose. On reconnaît généralement qu’il a porté à un point de perfection le concerto, la symphonie, et la sonate qui deviennent après lui les principales formes de la musique classique et qu’il est un des plus grands maîtres de l’opéra. Son succès ne s’est jamais démenti.

 

WA MOZART, Wikipédia

 

 

 

 

 

 

Mozart requiem

Vos messages sont modérés.   Les visiteurs non inscrits ont leur pseudo préfixé par x_.   Merci de respecter la loi et les personnes.

Votre message -->

Classement
par date
croissante.
décroissante.
Pseudo     Le 21-11-2019.   Titre  


Robert le 20-5-2009. Ha ! Mozart !

Bach c'est Dieu qui parle aux hommes
Mozart c'est l'homme qui parle à Dieu

 

Total des visiteurs  :    506508   dont aujourd'hui :   13    En ligne actuellement :  1      Total des clics   1002126